Stylo
en. The theme for this project, machines that write, reminded me of a quote from American author Rebecca Solnit’s acclaimed novel Men Explain Things to Me:


“To spin the web and not be caught in it, to create the world, to create your own life, to rule your own fate, to name the grandmothers as well as the fathers, to draw nets and not just straight lines, to be a maker as well as a cleaner, to be able to sing and not be silenced, to take down the veil and appear: all these are the banners of the laundry line I hang out.”


With this sculptural pencil, designed as a writing utensil for my bicycle, I wanted to trace my route through Paris.


fr. Le thème de ce projet est : “les machines qui écrivent”. J’ai été inspirée par une citation de l’écrivaine américaine Rebecca Solnit de sa nouvelle Ces hommes qui m'expliquent la vie:

« Tisser la toile et ne pas s'y laisser prendre, créer le monde, créer sa propre vie, diriger son destin, nommer les grand-mères aussi bien que les pères, dessiner les filets et pas seulement les lignes droites, (...) ce sont là les bannières sur la corde a linge je traîne. »


Avec ce projet, je voulais matérialiser mon chemin à travers la ville lorsque je me déplace en vélo. Pour cela, j’ai conçu et fabriqué un outil d’écriture adapté à mon vélo.



en. The pencil is made primarily of bent steel and saudered with a TIG welding machine. Below, we see the transition from prototype to final product. The choice of a steel medallion cut using a lathe uses the pieces weight to keep a consistent pressure between the chalk and the drawing surface. 

fr. Le stylo est en acier tourné et soudé au TIG. J’ai fait le choix d'un médaillon en acier découpé au tour à métal. J’ai appris à utiliser le poids des pièces pour maintenir une pression constante entre la craie et la surface de dessin afin de créer un support fonctionnel. Ci-dessous, on peut voir le passage entre le prototype et le produit final.

en. In August of 2017 I moved to Paris. Using my bicycle I started to find my way through the streets of Paris. I traced my path around the city, creating paths that cross. Parallel and perpendenticular ones too. All of these lines accumulate to create a web. This pencil helped me to visualise my journey, leaving a trace of my presence. Little by little, I began to gain autonomy in a new city as well as in my life. This video documents a performance of this work. 
fr. J’ai déménagé à Paris en Août 2017. Sur mon vélo, je commence à me frayer un chemin à travers les rues de Paris. J’écris et inscris mon passage dans la ville, en créant des lignes qui se croisent, qui s’accumulent pour créer un réseau. Ces traits représentent mon trajet, laissant alors une trace de ma présence. Pas à pas, je commence à gagner de l'autonomie dans cette nouvelle ville et, dans l'ensemble de ma vie. La vidéo qui suit montre le résultat de ce travail.



en. Studio course run by Cecile Babiole. This project would not have been possible with out the help of Didier Gugole, head of the Metal Workshop at ENSCI-Les Ateliers and Louisa Esch. Photography by Véronique Hugyes. Art direction by Mikaela Kvan

fr. Studio dirigé par Cecile Babiole. Avec l’aide de Dider Gugole, responsable d’Atelier Métal, et Louisa Esch. Photographies prises par Véronique Hugyes. Direction artistique par Mikaela Kvan.

The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Mikaela Kvan.

All rights reserved © 2018


Mark